Création d’activité : quels sont les freins du freelance ?

De nombreuses craintes apparaissent lorsque vous souhaitez vous lancer dans le métier de consultant freelance. Pour vous aider à les contourner, un freelance américain partage ses 5 plus grosses craintes et donne des solutions pour les surmonter.

 

Trouver des clients

Pour trouver des clients, il faut être actif auprès de vos cibles potentielles et être à l’écoute du marché actuel.

Le rejet

Il faut savoir accepter de ne pas toujours avoir que des réponses positives. Il faut avoir confiance en soi et ne pas perdre espoir lorsque vous obtenez un ou plusieurs refus, la personne suivante sera ravie de travailler avec vous.

Ne pas être pris au sérieux

Beaucoup de personnes ne prennent pas au sérieux les freelances.
Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut montrer votre professionnalisme à l’aide de votre site internet, votre blog, une présence sur les réseaux sociaux, des cartes de visites, des mails vendeurs …

Avoir les épaules pour gérer son activité

Etre consultant freelance demande beaucoup de temps et d’engagement. Il est primordial de bien gérer votre temps pour ne pas être dépassé. Cela vous permettra de mener à bien vos projets dans le temps imparti.

Ne pas se faire respecter

Défendre ses intérêts est le plus important dans le métier de consultant, il ne faut pas se laisser marcher dessus et ne pas avoir peur de la confrontation. Ce ne sont pas des amis que vous avez en face de vous : il ne faut donc pas avoir peur de dire ce que vous pensez ou ce que vous souhaitez, dans la limite du raisonnable.

Pour en savoir plus sur les craintes que l’on peut avoir en tant que freelance, voici la version complète de cet article :

> 5 craintes qui vous empêchent de créer votre activité en freelance